La toile d'araignée était vraiment bien faite. Je pensais l'avoir repérée et savoir l'éviter. Je me suis cru assez intelligente, pour aller poser mes pattes sur son rebord. J'ai rêvassé, j'ai pris mon temps, j'ai même goûter au privilège de perdre un peu de ce temps qui défile sans jamais s'arrêter.
Puis j'ai voulu décoller. Une de mes pattes avait glissé. Je m'étais peu à peu laissée emprisonnée. J'étais coincée, capturée, bientôt ingérée, digérée...terminer. La prédation n'est pas qu'une affaire de bête, elle existe aussi sur le net.
Il faut que tu t'en inquiètes...
sur
http://freeblog.tk

La toile