Comme dans un blog sur Internet, cette plongée «  en apnée sociale, politique et culturelle  » dans le monde du rap américain et français, de ses principaux acteurs à ses coulisses (entreprises, médias, cités matricielles), se lit comme un journal de bord, destiné d’abord aux affranchis de cette culture arrivée il y a tout juste vingt ans en France. Pas de didactisme ici, l’affaire - comme la musique - est entendue, et le propos laisse souvent percer sous son encyclopédique connaissance de la musique noire les états d’âme - amoureux, professionnels, culturels -, tout comme les rancœurs et les espoirs de son auteur. Celui-ci, journaliste de la presse spécialisée, diplômé en sociologie, est d’ailleurs l’intérêt essentiel de cet OVNI générationnel...Lire la suite...
<http://www.monde-diplomatique.fr/2003/12/SERVANT/10960>
Souffle. Au cœur de la génération hip-hop entre New York et Paris