Marre des municipalités qui se sucrent sur le dos des jeunes conducteurs !
Cet article a été jugé moyen par 7 personnes  

L'auteur :
Sylvain Pignol
20 ans
Marseille (France)

L'article :
Publié le 3/7/2004
Visionné 78 fois
Article copié ?
Détails
Envoyer à un ami
Imprimer
C'est un coup de gueule, que dis-je, une révolution, que je veux pousser et provoquer ici. Et dans ce cas précis, je gage que vous serez d'accord avec moi...

Bonjour chers amis. Si je prends la plume électronique aujourd'hui, c'est parce que certains faits me révoltent, d'autant plus que désormais ils me touchent particulièrement...
Les faits se déroulent dans une grande ville près de Marseille, la fabuleuse cité du Roy René, j'ai nommé Aix-en-Provence, dirigée par la magnifique Maryse Joissains-Masini, députée-maire, avocate de formation, femme du (qui l'eût) cru.





Pour ma part, je suis un étudiant (et donc normalement jeune) qui habite à 45 bornes de cette belle ville, dans laquelle je me rends tous les jours puisque je suis en deuxième année de Droit. Tous les jours, donc, je prends ma petite Clio (1er modèle de 1992, mais seulement 100 000 bornes j'ai fait une affaire) pour aller suivre des cours qui je l'espère m'aideront à accéder à un métier qui me plaira... Mais bon ce n'est pas le sujet (quoique il est vrai que je suis dans la situation où, n'ayant pas droit à la bourse, mais ne roulant pas sur l'or, je n'ai pu prendre de chambre en cité U pour ceux qui se le demandaient). La suite
SUR LE DOS DES JEUNES ...