La guerre offre une telle fascination qu'elle est devenue le sujet de toutes nos pr√©occupations, elle fait partie int√©grante de notre vie. En en faisant un objet de pens√©e, on doit faire l'effort de ne pas la consid√©rer comme spectacle du monde mais comme un objet √† √©tudier avec beaucoup de prudence. La paix doit-elle se surarm√©e pour r√©sister √† la guerre, on le voit avec l'arme nucl√©aire, arme de dissuasion, c'est une paix fond√©e sur l'effroi de cette arme si elle est utilis√©e an√©antirait la plan√®te enti√®re, le pire reste √† venir, la g√©n√©ralisation des conflits est ouvert, les nationalismes et la prolif√©ration de ces armes sophistiqu√©es annoncent un non futur ou un futur de prise de conscience collectif, il serait bienvenue que l'Europe se dote d'une puissance suffisante pour remettre dans le droit chemin ceux qui s"√©garent. Si le Ma√ģtre est absent de la cour de r√©cr√© on peut s'attendre au pire avec les √©l√®ves r√©calcitrants! On le voit, seul le droit peut apporter les r√®gles n√©cessaires dans tout conflit. On parle de guerre psychologique, de guerre de l'information, de frappes chirurgicales etc. Le monde est en perp√©tuel guerre militaro industriel, le travail est lui aussi une action militaire par son organisation, nous sommes r√©ellement dans une mobilisation g√©n√©rale. N'oublions pas que la guerre est p√©sente l√† o√Ļ il y a un int√©r√™t certain, p√©trole, r√©serves de minerai etc..

Apprenons √† penser la guerre et la paix  et √† reconna√ģtre les paradoxes g√©opolitiques du 21¬į S