de Olivier Clerc. Olivier Clerc, √©crivain et philosophe, a envoy√© un petit conte d'une grande richesse d'enseignement. Il s'agit du principe de la grenouille chauff√©e. " Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allum√© sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bient√īt ti√®de. La grenouille trouve cela plut√īt agr√©able et continue √† nager. La temp√©rature continue √† grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'appr√©cie la grenouille, √ßa la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant. L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence √† trouver cela d√©sagr√©able, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La temp√©rature continue √† monter jusqu'au moment o√Ļ la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la m√™me grenouille avait √©t√© plong√©e directement dans l'eau √† 50¬į, elle aurait imm√©diatement donn√© le coup de patte ad√©quat qui l'aurait √©ject√©e aussit√īt de la marmite. Cette exp√©rience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une mani√®re suffisamment lente, il √©chappe √† la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune r√©action, aucune opposition, aucune r√©volte ". Si nous regardons ce qui se passe dans notre soci√©t√© depuis quelques d√©cennies, nous subissons une lente d√©rive √† laquelle nous nous habituons. Des tas de choses qui nous auraient horrifi√©s il y a 20, 30 ou 40 ans, ont √©t√© peu √† peu banalis√©es, √©dulcor√©es, et nous d√©rangent mollement √† ce jour, ou laissent carr√©ment indiff√©rents la plupart des gens. AU NOM DU PROGR√ąS et de la science, les pires atteintes aux libert√©s individuelles, √† la dignit√© du vivant, √† l'int√©grit√© de la nature, √† la beaut√© et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicit√© constante des victimes, ignorantes ou d√©munies. Les noirs tableaux annonc√©s pour l'avenir, au lieu de susciter des r√©actions et des mesures pr√©ventives, ne font que pr√©parer psychologiquement le peuple √† accepter des conditions de vie d√©cadentes, voire DRAMATIQUES. GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des m√©dias sature les cerveaux qui n'arrivent plus √† faire la part des choses. Lorsque j'ai annonc√© ces choses pour la premi√®re fois, c'√©tait pour demain. L√†, C'EST POUR AUJOURD'HUI. Alors si vous n'√™tes pas, comme la grenouille, d√©j√† √† moiti√© cuits, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard"

Je ne peux m'emp√©cher de vous soumettre une preuve scientifique incontournable prouvant le r√©chauffement climatique et son embalement ... avec mon oeil d'humour!

SOMMES NOUS DEJA A MOITIE CUITS?