L'initiative du gouvernement Prodi a suscité la colère du président de la Cnil italienne et de deux associations de consommateurs.

Le gouvernement italien vient d'inaugurer une nouvelle forme d'évasion fiscale : la fuite de déclarations de revenus sur Internet....

...Au vu des informations mises en ligne, on découvre que près de 40 % des entrepreneurs indépendants italiens déclarent des revenus inférieurs à 10 000 euros et que la moitié des sociétés ne paient pas d'impôts. Tout a semble-t-il été fait pour que la lutte contre les fraudeurs apparaissent comme l'une des priorités du prochain gouvernement. A moins que celui-ci ne change son fusil d'épaule...Lire l'article sur 01Net