Drogué par le blog

Ils sont tous drogu√©s par le blog, la preuve, ne dit-on pas que les blogs font un tabac en ce moment? D'ailleurs j'ai trouv√© un  blogueur qui le reconnais ouvertement: http://u-blog.net/defonce  (c'√©tait une blague).

 Parlons s√©rieusement: A quel moment puis-je me consid√©rer comme drogu√© par les blogs? Si je reprends une partie de la d√©finition de la drogue,il faut que son usage  soit incontr√īl√©, compulsif, persistante de nature √† abuser de blogs malgr√© les m√©faits qu'il cause et √† cr√©er un √©tat de manque. Si vous avez ces sympt√īmes, Vous √™tes un vrai d√©fonc√© du blogdamn√©
Avez-vous également été obligé d'arrêter momentanément de blogguer? Oui, En avez-vous retiré un sentiment de manque? Si oui, vous êtes accro dépendant, on peut vous conseiller d'essayer d'arrêter complètement et en cas de récidive, alors là, on pourra dire en toute honnêteté, que le blog vous a bien drogué!
Faites la m√™me exp√©rience avec la t√©l√©, le chocolat, le sexe, la pornographie etc... Comment? Vous dites √™tre √©galement accro √† toutes ces choses?  Rassurez-vous, certains vous diront que votre pathologie appartient √† 80 % des internautes...
Merci de nous faire part de vos accrochages...